Merci d'avoir complété le formulaire.

L'extrait est à présent téléchargé sur votre poste.

Liaisons Sociales Les Thématiques - Les experts du comité social et économique

Liaisons Sociales Les Thématiques - Les experts du comité social et économique 

Dernière édition garantie

Cas de recours et financement

  • L'expert-comptable du CSE
  • L'expert habilité du CSE
  • Les autres experts
  • Contestations

ZOOM : Le droit d'alerte économique du CSE

25% de remise
jusqu'au 24 octobre 2019 avec le code OCTOBRE
Fin de l'offre dans :
-j
-h
-m
-s
Sélectionnez la version souhaitée pour cette documentation :
51,00 € TTC
Une question sur un produit ?
Faîtes-vous rappeler gratuitement
Conseiller disponible

Description

Détail de l'offre

Face à la complexité technique des domaines dans lesquels il est appelé à intervenir, le comité social et économique (CSE) est confronté à des situations difficiles à appréhender. Pour l’accompagner et lui permettre de rendre un avis éclairé, il peut recourir à plusieurs types d’experts : l’expert-comptable, l’expert habilité, l’expert libre ou encore l’expert judiciaire de gestion. Pour les entreprises d’au moins 50 salariés, le CSE assurant désormais les rôles anciennement dévolus au comité d’entreprise et au CHSCT, l’ordonnance n° 2017-1386 du 22 septembre 2017 a institué de nouvelles dispositions relatives aux cas de recours à l’expertise, aux modalités de financement et aux contestations que peut opposer l’employeur. Si certaines expertises restent à la charge exclusive de ce dernier, l’ordonnance précitée a étendu le principe de cofinancement par le CSE à hauteur de 20 %, et par l’employeur à hauteur de 80 %.

Zoom : Le droit d’alerte économique du comité social et économique
Lorsque la situation économique de l’entreprise s’avère préoccupante, le CSE a la possibilité d’exercer un droit d’alerte. Cette procédure lui permet de demander des explications à l’employeur sur un ou des faits préoccupants, d’élaborer un rapport et de saisir les organes dirigeants de l’entreprise qui sont alors tenus de lui donner une réponse motivée. Il peut bénéficier dans ce cadre de l’assistance d’un expert-comptable, dont la rémunération est prise en charge pour partie par l’employeur.

Point spécial : Le délit d’entrave : quelles sanctions ?
Ce délit spécifique aux institutions représentatives du personnel relève de la compétence du tribunal correctionnel. Il peut résulter de l’entrave à la constitution ou au fonctionnement de ces institutions ou à la libre désignation de leurs membres. Il peut également s’agir d’une entrave aux missions de l’expert du CSE ou à l’exercice du droit syndical. Soumis à un délai de prescription de six ans, le délit d’entrave peut donner lieu à des peines d’amende, voire d’emprisonnement dans certains cas.

Format 21x29,7 cm
Nb de pages 100 pages
Type de produit Livre
Date de parution lundi 25 février 2019
Référence 48168
ISBN 978-2-37148-168
Les experts du comité social et économique
  • L’expert-comptable du comité social et économique
  • L’expert habilité du comité social et économique
  • Les autres experts
  • Contestations 
 
Zoom : Le droit d’alerte économique du CSE
 
Le point spécial : Le délit d’entrave : quelles sanctions ?
Sandra Limou

Sophie André et Florence Lefrançois

Avocates au Barreau de Tours

Les meilleures ventes

Les articles qui peuvent également vous intéresser