Merci d'avoir complété le formulaire.

L'extrait est à présent téléchargé sur votre poste.

Liaisons Sociales Les Thématiques - Le droit disciplinaire

Liaisons Sociales Les Thématiques - Le droit disciplinaire 

Dernière édition garantie
25% de remise
jusqu'au 24 octobre 2019 avec le code OCTOBRE
Fin de l'offre dans :
-j
-h
-m
-s
Sélectionnez la version souhaitée pour cette documentation :
54,62 € TTC
Une question sur un produit ?
Faîtes-vous rappeler gratuitement
Conseiller disponible

Description

Détail de l'offre

Le droit disciplinaire

Corollaire de son pouvoir de direction, l’employeur peut sanctionner les fautes commises par ses salariés. 
À défaut d’une définition légale de la faute, la qualification de l’agissement fautif relève de l’appréciation de l’employeur. Ce dernier dispose d’une multitude de mesures pour sanctionner le salarié : avertissement, mise à pied disciplinaire, rétrogradation, mutation, licenciement, etc.
Lorsqu’il entend prendre une sanction, il doit respecter les différentes étapes de la procédure légale. Celle-ci diffère selon que la sanction a ou non une incidence sur le maintien du salarié dans l’entreprise. Quant au licenciement disciplinaire, il est soumis à la fois aux règles du droit disciplinaire, et à celles du licenciement pour motif personnel. L’ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017 a assoupli l’obligation de motivation du licenciement pesant sur l’employeur. Ainsi, les motifs énoncés dans la lettre peuvent être précisés après la notification du licenciement. La procédure légale doit être combinée avec d’éventuelles dispositions conventionnelles.

Point spécial : La rupture conventionnelle individuelle

La rupture conventionnelle doit suivre une procédure spécifique en trois étapes, à savoir un ou plusieurs entretiens entre les parties, le respect d’un délai de rétractation une fois la rupture signée, et l’homologation de la convention à l’expiration du délai de rétractation. Les parties doivent prévoir le versement d’une indemnité de rupture, dont le montant ne peut être inférieur à celui de l’indemnité légale de licenciement. La Cour de cassation a récemment apporté de nouvelles précisions sur la possibilité de remettre en cause la rupture conventionnelle en cas de vice du consentement ou de non-respect de certaines formalités.

Format 21x29,7 cm
Nb de pages 124 pages
Type de produit Livre
Date de parution lundi 30 mars 2020
Référence 48186
ISBN 978-2-37148-186-2
Le droit disciplinaire
 
  • 1 - Définition et champ d’application
  • 2 - Agissement fautif
  • 3 - Sanctions disciplinaires
  • 4 - Procédure disciplinaire
  • 5 - Contrôle juridictionnel
 
Zoom : Qualifier la faute, choisir la sanction et respecter la procédure
 
Le point spécial : La rupture conventionnelle individuelle
Florence LEFRANÇOIS
Avocat au Barreau de Tours

Sandra LIMOU

Farah NASSIRI AMINI

Les articles qui peuvent également vous intéresser