Visuel produit

Bénéficiez aujourd'hui de 20% de remise sur ce produit*

FP20

Copier et coller ce code dans le champ CODE AVANTAGE de votre panier

J'en profite
* Offre strictement personnelle, valable une seule fois par client et bénéficiant uniquement aux abonnements.
Non cumulable avec d'autres promotions.

Merci d'avoir complété le formulaire.

L'extrait est à présent téléchargé sur votre poste.

La valorisation du patrimoine public

La valorisation du patrimoine public 

Dernière édition garantie
25% de remise
jusqu'au 24 octobre 2019 avec le code OCTOBRE
Fin de l'offre dans :
-j
-h
-m
-s
Sélectionnez la version souhaitée pour cette documentation :
46,00 € TTC
Une question sur un produit ?
Faîtes-vous rappeler gratuitement
Conseiller disponible

Description

Détail de l'offre

Après des décennies de déficit des comptes publics, les acteurs publics ne peuvent plus compter ni sur l’emprunt ni sur la seule majoration des recettes fiscales pour faire face à la dépense publique. Le domaine public n’est plus le seul concerné par cette réflexion, c’est le cas désormais de l’intégralité du patrimoine public, domaines public et privé confondus.

Ainsi, les trésors culturels détenus par les patrimoines publics ne sont plus simplement l’objet d’admiration : chacun est prié de rechercher dans quelle mesure ils pourraient également constituer une richesse et mieux encore une recette…

Dans la même logique, tous les modes de valorisation sont pris en compte, depuis les classiques mises à disposition ou locations, jusqu'à la cession pure et simple, en passant par les baux spécifiques, par exemple emphytéotique ou à réhabilitation, qui permettent de bénéficier des avantages des deux formules.

Cette évolution place les collectivités face à des problématiques nouvelles, notamment celles de la détermination du « juste prix », de l’utilisation des biens en garantie, des cessions partielles, de la « respiration » du patrimoine public, ou encore des coûts induits par la propriété de certains biens « exceptionnels », plus coûteux que valorisables. Toutes ces questions ne relèvent pas du domaine juridique, tant s’en faut, mais elles affectent souvent les juristes.

Après avoir traité la distinction, lourde d’enjeux, entre domaine public et domaine privé, les auteurs détaillent l’ensemble de la question de la valorisation et de la protection de la valeur du patrimoine public.

Ils proposent également des modèles et exemples de documents :

  • contrat de bail d’habitation
  • bail commercial
  • convention d’occupation à titre exceptionnel et transitoire
  • bail emphytéotique administratif (BEA)
  • délibération approuvant la conclusion d’un BEA
  • etc

Format

14,8X21

Nombre de pages

312

ISBN

978-2-7212-1558-1

Type de produit

Livre

Date de parution

avril 2013

Référence

21558

 

PARTIE 1 : Domaine public, domaine privé : une distinction lourde d’enjeux

PARTIE 2 : La valorisation financière par la cession

PARTIE 3 : La valorisation par la mise à disposition

PARTIE 4 : La valorisation « sociale » et le « développement économique »

PARTIE 5 : La valorisation par l’équipement

PARTIE 6 : La protection de la valeur du patrimoine public

Yvon GOUTAL
Avocat au barreau de Paris
Cargé d'enseignement en droit public (Universités Paris V et Bordeaux IV)

Sophie BANEL
Avocat associé au sein du cabinet Goutal, Alibert et Associés (pôle de Toulouse)

Isabelle WURSTHORN
Avocat associé au sein du cabinet Goutal, Alibert et Associés (pôle de Paris)

Eve-Line BERNARDI
Avocat au sein du cabinet Goutal, Alibert et Associés (pôle de Bordeaux)


Les meilleures ventes

Les articles qui peuvent également vous intéresser